La télésurveillance, idéale pour prouver un vol sans effraction

Cambriolage sans effraction

La souscription d'une assurance est indispensable pour être indemnisé en cas de vol ou de sinistre. Mais dans la plupart des cas, les clauses de ces contrats ne garantissent aucun dédommagement en cas de cambriolage sans effraction. Heureusement, il existe une alternative : l'installation d'un système de vidéosurveillance ou de télésurveillance. Explications

Peut-on vraiment être victime d'un cambriolage sans effraction ?

Une règle d'or : ne remettez jamais en cause l'ingéniosité des cambrioleurs. Même si les vols avec effraction sont les plus fréquents, certains malfaiteurs parmi les plus aguerris parviendront à s'introduire chez vous sans avoir besoin de fracturer une porte ou une fenêtre.
Comment ? Il suffit par exemple que vous n'ayez pas verrouillé un point d'entrée, que vous ayez laissé une fenêtre ouverte ou encore que le voleur se soit procuré des doubles de vos clés. Beaucoup plus fréquent qu'on ne le pense...

Il existe aussi des voleurs, en particulier l'été, qui attendent que vous soyez en train de profiter de votre jardin pour commettre leur larcin en rentrant par la porte de derrière, entrée que vous n'aurez pas pensé à verrouiller... D'autres, plus téméraires encore, n'hésiteront pas à s'introduire chez vous durant votre sommeil.

Dans de telles conditions, l'on comprend qu'il soit difficile, voire impossible, de prouver qu'il y a eu vol. Or, selon l'article 1315 du Code Civil, pour pouvoir être indemnisé en cas de vol sans effraction, il faut nécessairement que l'assuré apporte la preuve du cambriolage. La seule disparition d'objets de valeur n'atteste en effet pas d'un cambriolage sans effraction. Et ce même si vous êtes en mesure de présenter les factures desdits objets...

Découvrez la protection Securitas Direct 24h/24

Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection sur mesure de votre foyer.

Comment prouver un cambriolage sans effraction ?

Pour convaincre un assureur se montrant récalcitrant à l'idée de vous dédommager, il n'y a qu'une solution : il vous faudra lui apporter des preuves concrètes de ce que vous avancez.
Or, en équipant votre domicile d'une caméra connectée ou d'une alarme avec des détecteurs déclenchant une prise de photos ou de vidéo en cas d'alerte, il vous sera possible d'enregistrer les images d'un éventuel cambriolage et, par là même, de prouver de manière irréfutable que vous avez bel et bien été victime d'une effraction.
Ces images pourront être stockées soit en ligne, soit dans un lieu sécurisé (c'est le cas lorsque vous faîtes appel aux services d'un centre de télésurveillance). Elles pourront être transmises aux forces de l'ordre pour identifier les malfaiteurs mais également à votre assurance pour prouver le délit.

Les différents types de caméras de vidéosurveillance

Du détecteur avec capteur photo intégré à la caméra de surveillance sans fil, il existe de nombreux moyens de se protéger. Pour s'équiper, il convient de déterminer ses priorités et ses besoins en fonction de son mode de vie.
Prenons l'exemple d'une maison facilement accessible et mal équipée en matière de sécurité, en d'autres termes, une proie facile. Un système de surveillance perfectionné incluant plusieurs capteurs photos ou caméras connectées à disposer dans toutes les pièces "sensibles" (chambre à coucher, salon, bureau, mais aussi couloirs et vestibule) s'avèrera indispensable.

Les personnes amenées à réaliser de fréquents déplacements pourront se tourner vers les modèles de caméras IP qui permettent de surveiller son logement à tout instant et depuis n'importe où dans le monde via son smartphone. Une manière efficace de voir exactement ce qu'il se passe chez soi. Et si vous n'êtes pas joignable ou dans l'incapacité d'agir, souscrire un abonnement à un service de télésurveillance est la solution idéale pour être protégé en toutes circonstances.
Alors, pour être dédommagé en cas de cambriolage sans effraction, n'hésitez plus : optez pour la vidéosurveillance ou une alarme avec télésurveillance capable de prendre automatiquement images et/ou vidéos lors d'une intrusion !

Le saviez-vous ?

Selon l'article 1315 du Code Civil, il faut nécessairement que l'assuré apporte la preuve d'un cambriolage pour pouvoir être indemnisé.