Les 4 techniques des cambrioleurs pour ouvrir une porte

techniques des cambrioleurs pour ouvrir une porte

Dans la majorité des cas, les cambrioleurs font comme tout le monde : ils entrent par la porte. Petite revue de détails de leurs techniques de cambriolage et des solutions pour les contrer, tout en gardant en tête que renforcer votre porte ne permet, souvent, que de ralentir les malfaiteurs. La solution la plus efficace pour sécuriser l'accès à votre maison reste d'y associer une alarme de porte.

Technique de cambriolage n°1 : L'effraction du cylindre

C'est le mode d'effraction le plus courant, essentiellement parce qu'un cambrioleur chevronné, à l'aide de cette technique, mettra dans la plupart des cas moins d'une minute pour ouvrir votre porte. Concrètement, le cambrioleur, avec un outil adapté, attrape le cylindre qui tourne en forçant jusqu'à ce qu'il casse ou qu'il soit arraché de votre porte. Il ne lui reste ensuite plus qu'à glisser un crochet dans la serrure et le tour est joué.

Les solutions

  • Poser une serrure certifiée A2P. Ces dernières intègrent des protections contre l'arrachage et le perçage.
  • A minima, veillez à ce que votre cylindre ne dépasse pas à l'extérieur de la porte.

 

Découvrez la protection Securitas Direct 24h/24

Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection sur mesure de votre foyer.

Technique de cambriolage n°2 : L'effraction des points de verrouillage

Équipé d'un pied de biche ou d'une pince monseigneur, votre "visiteur" insère l'outil entre la porte et l'huisserie (l'encadrement de votre porte fixé à la maçonnerie ou à une cloison). Sous l'effet de la poussée, démultipliée par ce genre d'outil, les points de verrouillage cèdent les uns après les autres.

La solution

  • Poser des cornières anti-pinces. Elles empêchent l'introduction d'outils pour faire levier entre la porte et l'huisserie. Simple et peu onéreux, ce dispositif est généralement très efficace.

 

Technique de cambriolage n°3 : L'effraction des charnières

Là encore, votre "visiteur" utilise un pied de biche ou une pince monseigneur. Sauf qu'il "attaque" votre porte du coté des charnières. En d'autre termes, du côté où elle pivote.

Les solutions

  • Poser des renforts de charnières (également appelés paumelles). Attention cependant : si votre porte est en bois, cela ne servira à rien. Dans ce cas là, il est fortement conseillé... de changer de porte.
  • Optez pour un bloc-porte blindé certifié A2P BP. Un investissement qui pourrait vous éviter bien des ennuis.

 

Technique de cambriolage n°4 : La technique du "trou d'homme"

Les cambrioleurs n'y vont parfois pas par quatre chemins : si la porte de votre domicile est en bois ou encore si c'est une porte à panneaux, ils peuvent se contenter de frapper sa partie basse à l'aide d'une masse ou d'un violent coup de pied afin de créer une ouverture suffisamment large pour pouvoir pénétrer chez vous.

Les solutions

  • Avoir une porte blindée. A moins d'avoir les tibias aussi durs que de la pierre ou la force de Superman, impossible pour un cambrioleur de briser une entrée blindée.
  • A minima, poser un blindage plat d'au minimum 1,5 mm d'épaisseur. A défaut de rendre votre domicile inviolable, cela fera perdre de précieuses secondes à votre "visiteur". Ce qui suffira sans doute à le décourager.