Le Top 5 des plus mauvais cambrioleurs (vol.1)

Cambrioleurs

N'est pas Arsène Lupin qui veut... Chaque année, des voleurs maladroits se font prendre à cause de leur criant manque de professionnalisme. Petit palmarès des délits qui nous font plus rire que pleurer.

1. Le cambrioleur qui appelle la police... à cause d'un chat

Il y a quelques mois, Marius I., 31 ans, entre par effraction dans un pavillon de Benesti, dans l'est de la Roumanie. Direction le salon, où le malfaiteur pense trouver son bonheur. Sauf qu'au bout de quelques minutes, il entend un bruit suspect. Marius en est convaincu : un autre cambrioleur est déjà à l'œuvre dans la maison.

Paniqué à l'idée de tomber sur un collègue agressif, il se réfugie dans une chambre avant de téléphoner à la police pour demander de l'aide. À leur arrivée, les forces de l'ordre n'ont trouvé personne d'autre que Marius, caché sous le lit... et le chat de la famille, qui jouait à l'étage avec une boule de papier.

Découvrez la protection Securitas Direct 24h/24

Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection sur mesure de votre foyer.

2. Le cambrioleur qui s'est trahi... par un selfie

Ashley Keast, un anglais de 25 ans, adore se prendre en photo. Un narcissisme qui lui a été fatal : alors qu'il "visitait" une maison de Rotherham, dans le sud-est de l'Angleterre, il a décidé d'immortaliser son acte en prenant un selfie qu'il s'est empressé de poster sur les réseaux sociaux.

Manque de chance, des amis des propriétaires ont reconnu la maison et prévenu la police. Pour passer le temps en prison, on lui conseille la lecture du mythe de Narcisse.

3. Le cambrioleur qui a été identifié... par une webcam

L'histoire se passe dans une école maternelle de Turckheim, dans le Haut-Rhin. Pour une raison que les enquêteurs n'arrivent toujours pas à expliquer, le cambrioleur qui était parvenu à s'introduire dans l'établissement a allumé un ordinateur... avant de se prendre en photo avec la webcam de ce dernier ! Évidemment, les policiers n'ont eu aucun mal à l'identifier et l'appréhender.

4. Le cambrioleur confondu... par une empreinte de son oreille

Avant de pénétrer dans une maison, il arrive fréquemment que les cambrioleurs, lors de leurs repérages, collent leurs oreilles contre les portes des maisons qu'ils souhaitent "visiter" pour s'assurer de l'absence de leur victime. Une technique qui s'est avérée fatale pour un cambrioleur géorgien de 26 ans.

Interpellé en flagrant délit alors qu'il s'apprêtait à commettre un vol par effraction dans le centre de la capitale des Gaules, les policiers ont pu, grâce à l'empreinte de son oreille, le confondre dans 80 autres affaires de vols.

5. Le cambrioleur qui avait trop bu

Alcool et travail font rarement bon ménage. L'été dernier, un cambrioleur a été interpellé par la police après avoir été retrouvé ivre, endormi sur le canapé d'une maison qu'il venait de "visiter" à Cenon, dans la banlieue de Bordeaux.

C'est la propriétaire des lieux qui l'a trouvé alors qu'elle rentrait chez elle. Confortablement allongé sous une épaisse couverture, deux bouteilles de vin (vides) au pied du canapé, le pied nickelé avait pris le soin, avant de s'endormir, d'allumer un feu de cheminée pour se réchauffer. Depuis, c'est en prison qu'il rejoint chaque soir les bras de Morphée.