Le guide de la vidéosurveillance

La vidéosurveillance, ou surveillance vidéo, consiste à équiper son logement ou son entreprise de caméras de sécurité pour pouvoir consulter -à distance ou non- ce qui s’y passe. Que recouvre vraiment le terme vidéosurveillance, quelles sont les technologies mises en œuvre et en quoi se distingue-t-elle de la télésurveillance ? Le point dans cette rubrique du Mag Sécurité dédiée à la surveillance à distance pour tout comprendre.

Qu'est-ce que la vidéosurveillance ?

La vidéosurveillance est une des branches de la sécurité contre les risques d’intrusion ou de cambriolage. D’abord destinée au monde des entreprises, elle équipe aujourd’hui la plupart des commerces et établissements ouverts au public.

Lire la suite...

La vidéosurveillance repose sur l’emploi de caméras vidéo qui peuvent trouver leur place dans plusieurs scénarios d’usage. Dans le monde professionnel, elles capturent en permanence des images stockées sur un enregistreur dédié de façon à pouvoir être consultées a posteriori en cas d’alerte ou sur réquisition des forces de l’ordre. Parfois, ces images sont également retranscrites en direct sur un moniteur grâce auquel l’employé d’un magasin va par exemple pouvoir vérifier que personne ne vole de marchandise.

La vidéosurveillance trouve également des débouchés auprès des particuliers qui n’hésitent plus à s’équiper de caméras de surveillance vidéo pour garder un œil sur leur maison, leur appartement ou leur résidence secondaire. Les caméras ne filment généralement pas en continu ce qu’il se passe chez le particulier. Celui-ci se connecte à sa caméra et regarde ce qu’il se passe chez lui de manière occasionnelle, quand il le souhaite, et en cas d’alerte de son système de sécurité (si ce dernier intègre une caméra de sécurité). Il s’agit en réalité d’autosurveillance. Cependant, par abus de langage, le terme de « vidéosurveillance » est également utilisé pour désigner ce cas de figure.

L’autosurveillance, ou la vidéosurveillance pour les particuliers

Dans le cadre de la sécurité domestique, la caméra de surveillance n’est pas nécessairement programmée pour enregistrer en continu. Il s’agit en réalité d’autosurveillance.

Les particuliers s’équipent généralement de caméras de surveillance connectées qui sont activables à distance et à la demande, pour des besoins ponctuels. La caméra va donc rester en veille jusqu’à ce que l’utilisateur décide de la solliciter. Elle peut aussi se déclencher automatiquement en fonction de certains paramètres externes : une détection de mouvement suspect, un coup de sonnette à la porte d’entrée, un horaire programmé à l’avance, etc.

Quelle que soit la mise en œuvre retenue, la vidéosurveillance est un élément clé de la sécurité : elle donne accès à un flux vidéo qui décrit, en direct ou en différé, les événements qui surviennent face au capteur de la caméra.

Les différents types de vidéosurveillance

Les possibilités offertes par un système de vidéosurveillance vont dépendre des technologies mises en œuvre. On rencontre par exemple des circuits entièrement fermés, dotés d’enregistreurs externes et d’écrans LCD de contrôle, qui se destinent principalement aux banques, aux commerces et aux entreprises qui travaillent sur des marchandises de valeur.

La vidéosurveillance analogique a progressivement cédé le pas à des équipements capables de communiquer entre eux par le biais des réseaux informatiques. On parle ainsi de caméras IP ou de caméras connectées qui se contrôlent à distance par l’intermédiaire d’un ordinateur ou d’un smartphone auquel elles transmettent leurs images. La liaison peut être assurée soit par un réseau câblé (caméra filaire), soit par une technologie de transmission sans fil.

Dans le monde grand public, la plupart des appareils de vidéosurveillance se présentent ainsi comme des caméras WiFi (norme 802.11). Cette technologie, très répandue, permet d’intégrer très facilement des caméras de sécurité à un système d’alarme ou à une installation domotique.

Quelle différence avec la télésurveillance ?

Vidéosurveillance, télésurveillance : la proximité sémantique des deux termes englobe une réalité différente.

La télésurveillance est un service opéré en parallèle d’un système d’alarme qui se charge d’intervenir à distance dès qu’une alerte de sécurité est remontée. Quand un détecteur de mouvement ou un capteur d’ouverture signale une tentative d’intrusion, l’information est remontée jusqu’au centre de télésurveillance. Un opérateur spécialisé réceptionne cette alerte et procède à une série de vérifications pour vérifier si le déclenchement du système résulte bien d’une situation d’urgence. Hors déclenchement d’une alerte, les agents de télésurveillance n’ont aucun moyen d’accéder au système.

Autre différence : les agents de télésurveillance sont toujours disponibles et en mesure de réagir aux alertes. Ils sont également formés à cela. Dans le cas de la vidéosurveillance, c’est à la charge du propriétaire du système de vidéosurveillance de se montrer disponible, joignable et en mesure d’entreprendre les actions nécessaires pour rétablir au mieux et au plus vite la sécurité du domicile ou aider un proche.

Vidéosurveillance : bon à savoir

La vidéosurveillance est un sujet en vogue en matière de sécurité. Les offre se multiplient sur le marché afin de répondre au maximum aux besoins, contraintes et demandes diverses des personnes souhaitant garder un œil sur leur domicile ou leur commerce.

Quels systèmes de vidéosurveillance existe-t-il ? Comment choisir le bon en fonction de ses impératifs et de l’usage que l’on souhaite en faire (intérieur, extérieur…) ? Comment utiliser sa caméra de surveillance vidéo dans le respect de la loi, et quelles précautions prendre pour cela ?

Retrouvez dans cette section une multitude d’informations pour vous aider dans le choix et l’utilisation de votre système de vidéosurveillance / autosurveillance.