L'alarme filaire : bonne ou mauvaise idée ?

l'alarme filaire

À l'heure des smartphones, du WiFi et de la 5G, l'alarme sans fil s'impose presque comme une évidence pour la plupart des consommateurs. La vénérable alarme filaire n'a cependant pas tout à fait dit son dernier mot : le fait de se reposer sur une liaison physique pour connecter les différents éléments d'un système de sécurité présente quelques avantages. Quelles sont donc les force et les faiblesses de l'alarme filaire ? Constitue-t-elle un choix digne d'intérêt pour des particuliers ou des professionnels en quête de protection ? Explications.

Qu'est-ce qu'une alarme filaire ?

Une alarme filaire est un système d'alarme dont les différents composants communiquent entre eux par l'intermédiaire de câbles similaires à ceux que l'on emploie pour connecter un ordinateur ou un téléphone au réseau.

Ces câbles permettent de faire circuler de façon sécurisée toutes les informations nécessaires au fonctionnement de l'alarme filaire : le flux vidéo d'une caméra de surveillance, le signal d'alerte d'un capteur d'ouverture, les images enregistrées par le capteur infrarouge d'un détecteur de mouvements, etc. Le câble peut également servir à l'alimentation électrique des différents appareils.

Découvrez la protection Securitas Direct 24h/24

Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection sur mesure de votre foyer.

Comment fonctionne une alarme filaire ?

Une alarme filaire se présente donc comme un réseau en étoile. La centrale d'alarme, qui fait office de cerveau pour l'ensemble du système, se trouve au centre du réseau. Tous les équipements disséminés dans les locaux à surveiller sont reliés à cette centrale par l'intermédiaire de câbles qui constituent les différentes branches de l'étoile. L'ensemble des communications du système transitent par ces câbles, ce qui signifie que l'alarme n'exploite ni WiFi, ni GSM, ni aucune technologie radio pour gérer ses échanges internes.

Certaines alarmes filaires ne sont utilisables qu'en local, le plus souvent par l'intermédiaire d'un clavier de commande. D'autres sont capables de communiquer avec l'extérieur par l'intermédiaire du réseau téléphonique ou d'une connexion à Internet résidentielle (ADSL ou fibre). Ces dernières proposent ainsi des fonctions de contrôle à distance, à l'image de ce que propose la plupart des alarmes sans fil.

Quels sont les avantages d'une alarme filaire ?

Le fait de recourir à une liaison physique présente un avantage en matière de fiabilité : le système d'alarme est capable de transmettre des signaux tant que l'intégrité des câbles n'est pas altérée. L'alarme filaire constitue ainsi un choix intéressant pour des locaux très volumineux ou des constructions dont les matériaux perturbent le fonctionnement des ondes radio.

Dans la mesure où un câble peut porter un signal électrique sur plusieurs centaines de mètres, elle permet de répondre aux problématiques de couverture qui touchent parfois les installations sans fil. Par ailleurs, aucune crainte à avoir quant à d'éventuelles tentatives de brouillages via interférences électromagnétiques : l'alarme continue à fonctionner tant que le fil n'est pas coupé.

L'alarme filaire peut également simplifier la gestion électrique des équipements qui composent le système dans la mesure où un câble réseau peut aussi porter un courant électrique. La norme Power over Ethernet (PoE) permet ainsi d'alimenter une caméra de surveillance à l'aide d'un simple câble RJ45.

Quels sont ses inconvénients ?

La mise en œuvre d'une alarme filaire se révèle nettement plus complexe que celle d'une alarme sans fil puisqu'il faut acheminer l'ensemble des câbles indispensables à son fonctionnement. L'exercice est d'autant plus complexe que ces câbles ont besoin d'être soigneusement dissimulés afin de limiter les risques de sabotage.

L'alarme filaire suppose donc un chantier de préparation qui peut entraîner des travaux parfois significatifs, avec au minimum le passage de gaines dans les combles ou les cloisons jusqu'à desservir l'emplacement exact de chaque composant du système.

Corollaire de cette installation fastidieuse : l'alarme filaire ne permet que très peu de flexibilité dans le nombre des détecteurs ou le choix de leur position. Vous ne pouvez pas décider d'ajouter une caméra extérieure ou un détecteur de fumée sur un coup de tête : chaque changement implique en effet des ajustements au niveau du plan de câblage. Il est également difficile d'emmener son alarme filaire avec soi en cas de déménagement.

Ces inconvénients se font particulièrement sentir pour une maison, un appartement ou un local professionnel déjà aménagé. C'est la raison pour laquelle l'installation d'une alarme filaire n'est généralement envisagée que dans le cas d'une construction neuve dont les contraintes spécifiques (dimensions, matériaux, environnement) limitent les possibilités offertes par une alarme sans fil.

Comment bien installer une alarme filaire ?

La pose d'une alarme filaire implique de prévoir des gaines et des passages spécifiques pour l'ensemble des fils nécessaires au bon fonctionnement du système. Dans une construction neuve, il suffit de bien intégrer cette contrainte à tous les documents de conception, et le maître d'œuvre se chargera de réaliser les aménagements nécessaires. L'opération peut entraîner une majoration des coûts de construction, puisqu'elle suppose la création d'un nouveau réseau en parallèle des câblages électriques, réseau et domotiques.

Choisir une alarme filaire n'est pas recommandée sur une construction déjà existante, à moins que son installation intervienne en parallèle d'une rénovation de grande ampleur. L'alarme sans fil se révèle de loin plus compétitive dans ce contexte.

Quel est le prix d'une alarme filaire ?

Le prix d'une alarme filaire dépend de trois éléments principaux. En premier lieu, le nombre d'équipements de surveillance conditionne la facture liée à l'achat de matériels. Viennent ensuite les frais liés à l'installation, qui peuvent rapidement se révéler le poste de dépense le plus important. Le dernier volet concerne enfin les services associés au système d'alarme : la télésurveillance, l'assistance à distance en cas d'urgence, le gardiennage, l'envoi d'un agent de sécurité pour des vérifications complémentaires à la levée de doute réalisée à distance... Tous ces éléments participent au montant de l'abonnement souscrit en parallèle de l'achat de l'alarme.