Kit alarme sans fil : tout ce qu’il faut savoir

Tentative cambriolage

Avec la recrudescence des cambriolages en France depuis quelques années, la vente de kits d'alarme a fortement augmenté. Mais en quoi consistent les kits alarmes sans fil ? Que valent-ils vraiment ? Assurent-ils une bonne sécurité pour les particuliers ? Sont-ils adaptés pour les entreprises ? De même pour les kits d'alarmes anti-incendie ou inondation, est-ce intéressant de les poser soi-même ? Explications sur les caractéristiques et le fonctionnement de ces alarmes utilisées aussi bien pour les maisons de particuliers que pour les locaux professionnels.

Peut-on installer soi-même son kit alarme sans fil ?

Si les systèmes d'alarmes en kit achetés en magasin ou sur internet présentent l'avantage d'être faciles à installer, ils ne garantissent en revanche pas toujours un bon fonctionnement lorsque l'on décide de les poser soi-même. Dans ce domaine, rien ne remplace une installation par un professionnel compétent.

En outre, un professionnel sera plus à même de savoir précisément où installer les différents éléments permettant de donner l'alerte. Un détecteur de chaleur doit par exemple être posé dans une pièce fumigène ou humide, contrairement aux détecteurs de fumée. Il est donc en soi possible d'installer son kit alarme sans fil soi-même mais fortement recommandé de se fier à un professionnel pour s'assurer un bon usage et une pleine efficacité du système d'alerte de votre kit alarme.

Découvrez la protection Securitas Direct 24h/24

Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection sur mesure de votre foyer.

Un kit d'alarme sans fil basique est-il plus économique ?

Un système d'alarme en kit paraît au premier abord plus économique qu'un système d'alarme plus sophistiqué. Cela dit, tous les kits d'alarme ne sont peut-être pas raccordables à un centre de télésurveillance qui vérifie l'intérieur de votre habitation en cas d'effraction, de déclenchement d'incendie ou d'inondation. Or, raccorder son système d'alarme à un centre de télésurveillance permet de bénéficier d'une réduction de 10 à 30% sur sa prime d'assurance habitation.

L'économie à première vue attractive à l'achat du kit d'alarme sans fil basique se révèle donc moins intéressante qu'elle n'y paraît. Vous voulez évaluer l'économie que vous pouvez réaliser en faisant appel à un professionnel ? Contactez votre compagnie d'assurance habitation et demander conseil à votre assureur.

Un kit alarme sans fil pour la maison ?

Un kit alarme sans fil se compose d'une centrale sans fil à relier à une ligne téléphonique, essentielle pour diffuser les alertes. Certains kits premiers prix peuvent être vendus pour une somme parfois inférieure à 100 euros.
Ces kits comprennent diverses options. Parmi les plus fréquentes :

  • L'enregistrement d'un message vocal d'alerte personnalisé
  • Les modes d'armement total ou partiel, c'est-à-dire la possibilité de sécuriser tout ou partie de son habitation.

Ces options peuvent être complétées par :

  • Une option panique (cas d'urgence médicale ou d'agression)
  • Une fonction alerte (lorsque la ligne téléphonique est coupée)
  • Une fonction protégeant contre les interférences.
  • Un abonnement à un service de télésurveillance. En cas d'alerte, le centre de télésurveillance est immédiatement prévenu et prévient les forces de l'ordre (après levée de doute). Ce type de service, à associer à une alarme maison, est disponible 24h/24 et 7j/7 et permet d'assurer la sécurité de votre domicile en permanence, même quand vous n'êtes pas joignables ou dans l'incapacité d'agir.

S'ils sont accessibles au plus grand nombre, ces kits d'alarme sont cependant plus efficaces lorsqu'ils sont installés dans de petites surfaces (un garage par exemple) ou dans des logements ne contenant pas d'objets de valeur. Bien que basique, ce matériel est tout à fait capable de compliquer la vie d'une large majorité de cambrioleurs.

Quid des kits d'alarmes sans fil pour l'entreprise ?

Installer un système de surveillance pour son entreprise a plusieurs avantages. Dans un premier temps, il a un effet dissuasif (que ce soit sur les cambrioleurs ou les salariés), ce qui permet de réduire le nombre de vols notamment dans les entrepôts, les stocks et les bureaux.
Les caméras permettent un contrôle plus étroit des livraisons, des portes d'accès ainsi que des espaces isolés. À titre d'exemple, l'installation d'un dispositif de surveillance dans les parkings améliore la sécurité des salariés.
Enfin, l'enregistrement et le stockage des images permettent de constituer des preuves en cas de préjudice (vol, agression etc.).

Les kits de surveillance sans fil pour les entreprises contiennent généralement :

  • Un enregistreur (pour stocker les images)
  • Une fonction alarme déclenchée par des détecteurs (de mouvements par exemple)
  • Des caméras ou des détecteurs avec capteur photo intégré dont la plupart sont dotées d'une vision diurne et nocturne

Les avantages d'une technologie sans fil ? Tout d'abord, elle ne nécessite pas de travaux, la transmission des images et la communication avec l'équipement se faisant le plus souvent via une connexion Internet. Les images sont ainsi disponibles en ligne sur n'importe quel appareil doté d'un accès Internet (après avoir entré les codes de sécurité des caméras de surveillance), sauf si un centre de télésurveillance a été sollicité. Pour information, la durée de conservation des images est limitée à un mois maximum.

La vidéosurveillance en entreprise : un système bien encadré par la loi

Afin d'éviter tout abus en France, la vidéosurveillance est encadrée par la loi depuis 1995. Ainsi, il est strictement interdit d'espionner un employé pendant l'exercice de son travail ou ses pauses. De la même façon, une entreprise ne peut installer de système de vidéosurveillance dans les toilettes ou encore les locaux syndicaux.

Autre point important : l'entreprise a obligation d'avertir ses salariés de l'installation de ces technologies par le truchement d'un affichage détaillant la procédure pour accéder aux images et donnant le contact du responsable du système. À noter enfin que la CNIL a le pouvoir de faire immédiatement retirer des caméras dont l'utilisation ne respecterait pas la loi.

Le saviez-vous ?

La vidéosurveillance est un dispositif de sécurité encadré par la loi depuis 1995.