Vidéosurveillance : une bonne solution pour sécuriser son domicile

imprimer
email
Article modifié le 23/12/2019 à 11:47
dossier videosurveillance

La vidéosurveillance, ou surveillance vidéo, consiste à équiper son logement ou son entreprise de caméras de sécurité pour pouvoir consulter à distance ce qui s’y passe, notamment en cas d’alerte transmise par un système d’alarme. Que recouvre vraiment le terme vidéosurveillance, quelles sont les technologies mises en œuvre et en quoi se distingue-t-elle de la télésurveillance ? Le point pour tout comprendre.

Qu'est-ce que la vidéosurveillance ?

La vidéosurveillance est une des branches de la sécurité contre les risques d’intrusion ou de cambriolage. D’abord destinée au monde des entreprises, elle équipe aujourd’hui la plupart des commerces et établissements ouverts au public. Elle trouve également de nombreux débouchés auprès des particuliers qui n’hésitent plus à s’équiper de caméras de surveillance vidéo pour garder un œil sur leur maison, leur appartement ou leur résidence secondaire.

La vidéosurveillance repose sur l’emploi de caméras vidéo qui peuvent trouver leur place dans plusieurs scénarios d’usage. Dans le monde professionnel, elles peuvent capturer en permanence des images qui seront ensuite stockées sur un enregistreur dédié de façon à pouvoir être consultées a posteriori en cas d’alerte ou sur réquisition des forces de l’ordre. Parfois, ces images sont également retranscrites en direct sur un moniteur grâce auquel l’employé d’un magasin va par exemple pouvoir vérifier que personne ne vole de marchandise.

La vidéosurveillance pour les particuliers

Le grand public affiche généralement un niveau d’exigences moins élevé. Dans le cadre de la sécurité domestique, la caméra de surveillance n’est pas nécessairement programmée pour enregistrer en continu. Les particuliers s’équipent généralement de caméras de surveillance connectées qui sont activables à distance et à la demande, pour des besoins ponctuels. La caméra va donc rester en veille jusqu’à ce que l’utilisateur décide de la solliciter. Elle peut aussi se déclencher automatiquement en fonction de certains paramètres externes : une détection de mouvements suspects, un coup de sonnette à la porte d’entrée, un horaire programmé à l’avance, etc.

Quelle que soit la mise en œuvre retenue, la vidéosurveillance est un élément clé de la sécurité : elle donne accès à un flux vidéo qui décrit, en direct ou en différé, les événements qui surviennent face au capteur de la caméra.

Les différents types de vidéosurveillance

Les possibilités offertes par un système de vidéosurveillance vont dépendre des technologies mises en œuvre. On rencontre par exemple des circuits entièrement fermés, dotés d’enregistreurs externes et d’écrans LCD de contrôle, qui se destinent principalement aux banques, aux commerces et aux entreprises qui travaillent sur des marchandises de valeur.

La vidéosurveillance analogique a progressivement cédé le pas à des équipements capables de communiquer entre eux par le biais des réseaux informatiques. On parle ainsi de caméras IP ou de caméras connectées qui se contrôlent à distance par l’intermédiaire d’un ordinateur ou d’un smartphone auquel elles transmettent leurs images. La liaison peut être assurée soit par un réseau câblé (caméra filaire), soit par une technologie de transmission sans fil. Dans le monde grand public, la plupart des appareils de vidéosurveillance se présentent ainsi comme des caméras WiFi (norme 802.11). Cette technologie, très répandue, permet d’intégrer très facilement des caméras de sécurité à un système d’alarme ou à une installation domotique.

Que dit la loi en matière en vidéosurveillance ?

La vidéosurveillance ou vidéoprotection s’entend ici comme la mise en place de caméras de sécurité dans un espace privé : elle est encadrée par des règles différentes de celles de la vidéosurveillance de la voie publique et des lieux ouverts au public.

La loi autorise les particuliers à installer des caméras de surveillance à leur domicile, mais elle encadre précisément les usages associés. La première limite concerne le champ d’action des caméras : il est interdit de filmer la voie publique ou de faire intrusion dans la vie privée de ses voisins. En pratique, une caméra de surveillance tournée vers une allée ou un portillon d’accès au jardin devra être positionnée de façon à ce que la rue et les autres bâtiments ne figurent pas sur les images. De la même façon, on peut installer une caméra de sécurité pour surveiller sa voiture garée sur un stationnement privé (cour, entrée de garage), mais il est interdit de filmer cette même voiture quand elle reste dans la rue.

A l’intérieur de sa propriété, le particulier fait ce qu’il veut tant que la vidéosurveillance ne porte pas atteinte au respect de la vie privée des personnes susceptibles d’intervenir à son domicile. La loi réprouve par exemple le fait de surveiller à son insu un employé de maison. Si du personnel intervient pour faire le ménage, prodiguer des soins ou garder des enfants, vous devez impérativement les informer de la présence d’une caméra de sécurité et leur préciser la finalité exacte de cette installation. Il est par ailleurs interdit de filmer en permanence un salarié qui travaillerait à son domicile.

Quelle différence avec la télésurveillance ?

Vidéosurveillance, télésurveillance : la proximité sémantique des deux termes englobe une réalité bien différente, notamment pour tout ce qui touche à la vie privée. La télésurveillance est un service opéré en parallèle d’un système d’alarme qui se charge d’intervenir à distance dès qu’une alerte de sécurité est remontée. Quand un détecteur de mouvement ou un capteur d’ouverture signale une tentative d’intrusion, l’information est remontée jusqu’au centre de télésurveillance. Un opérateur spécialisé réceptionne cette alerte et procède à une série de vérifications pour vérifier si le déclenchement du système résulte bien d’une situation d’urgence. Il peut, dans ce contexte exceptionnel, contrôler ce qui se passe sur place grâce aux images transmises par la vidéosurveillance installées localement. Hors déclenchement d’une alerte, les agents de télésurveillance n’ont aucun moyen d’accéder au système. La vie privée des utilisateurs est ainsi parfaitement protégée.

camera connectee smartcam pro   securitas direct
La vidéosurveillance est de plus en plus utilisée par les particuliers pour sécuriser et surveiller leur maison, en particulier pour éviter les cambriolages. Si ce dispositif est tout à fai...
En savoir plus
camera ip videosurveillance   securitas direct
Il est aujourd’hui très facile de s’équiper d’une caméra de surveillance IP. Pratique à installer, très fonctionnelle, elle permet de garder un œil sur votre domicil...
En savoir plus
camera surveillance smartcam pro   securitas direct
Il existe de nombreuses sortes de caméras de vidéosurveillance. Pour laquelle opter ? Securitas Direct vous guide en vous présentant différents dispositifs et leurs fonctionnalités.&nb...
En savoir plus
Devis alarme

Protégez-vous : optez pour un système d’alarme avec télésurveillance 24h/24.
Rappel immédiat d'un conseiller.

Votre sécurité est notre métier, nous protégeons aussi vos données.

Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique par VERISURE afin de vous proposer un rendez-vous pour l’obtention de votre devis personnalisé sans engagement et en assurer le suivi à l’issue de la prise de contact .
Ces données seront conservées pour une durée maximale de 3 ans.

Conformément à la réglementation, vous bénéficiez notamment d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et de limitation du traitement, que vous pouvez exercer directement par email en vous adressant à gdp@securitasdirect.fr. Vous pouvez également retirez votre consentement à tout moment en vous adressant à la même adresse.
Pour en savoir plus : Politique de confidentialité

Si vous ne souhaitez pas faire l’objet de prospection commerciale par voie téléphonique, vous pouvez vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage disponible sur le site www.bloctel.gouv.fr.