Cambriolage et home-jacking

Depuis plusieurs années, les cambriolages se multiplient considérablement en France, à Paris comme en province. Résidences principales, résidences secondaires, locations, maisons, appartements : tous les types de domiciles sont touchés, avec des dommages pouvant s’élever à des milliers d’euros rarement dédommagés intégralement par les assurances.

De plus en plus organisés, notamment les gangs spécialisés en provenance des pays de l’Est, les cambrioleurs viennent parfois même chercher leur butin en présence des habitants ; on parle alors de home-jacking.

Face aux fléaux que représentent les cambriolages et le home-jacking, protéger son chez-soi devient essentiel pour assurer sa sécurité et la protection de ses biens. Le point dans cette rubrique du Mag Sécurité.

Comment faire face aux cambriolages ?

Deux mots d’ordre sont de mise pour limiter les risques de cambriolage : prévention et protection.
La prévention consiste à anticiper les agissements des cambrioleurs pour les contrecarrer. Par exemple, sachant que la majorité des cambrioleurs pénètrent par la porte d’entrée du domicile, on peut veiller à sécuriser sa porte grâce à une porte blindée ou à une serrure multipoints. La prévention passe aussi par des gestes de prudence très simples comme ne pas laisser les fenêtres ouvertes, fermer à double-tour même la nuit, ne pas cacher ses clés sous le paillasson ou dans la boîte aux lettres, éviter de laisser deviner une longue absence en demandant aux voisins de venir de temps en temps ouvrir les volets, en utilisant la domotique ou en faisant appel à la gendarmerie pour une « opération tranquillité vacances ».

Lire la suite...

La prévention n’exclut pas la protection, c’est-à-dire le recours à des systèmes de sécurité opérationnels en cas d’intrusion, comme les systèmes d’alarme connectés avec télésurveillance assurant la possibilité d’intervention d’agents de sécurité 7j/7 24h/24. Une chose est sûre : il existe de multiples façons de se prémunir contre les risques de cambriolage actuels.

Infos cambriolages : ce qu’il faut savoir

Nombreuses sont les idées reçues concernant les caractéristiques des cambriolages et le profil type des cambrioleurs : on se figure des hommes vêtus en noir s’introduisant la nuit dans des maisons et appartements vides pour voler leurs objets de valeur. La réalité est bien plus variée. Ainsi, de nombreux cambriolages ont lieu la journée et dans des lieux occupés. Les cambrioleurs sont bien plus souvent qu’on ne le croit des femmes et les domiciles convoités ne sont pas nécessairement des villas flamboyantes ni des appartements haut de gamme ; de modestes studios peuvent tout à fait faire l’objet d’infractions et d’intrusions malintentionnées. En somme, aussi affligeant cela puisse paraître, personne n’est à l’abri d’un cambriolage.

Le home-jacking : ce qu’il faut savoir

Dans la mesure où il est effectué en présence même des victimes, le home-jacking est la forme de cambriolage la plus traumatisante. C’est aussi le type de cambriolage le plus susceptible de provoquer des violences, les home-jackeurs étant souvent déterminés à obtenir ce qu’ils veulent même si on les prend en flagrant délit d’infraction. Ils agissent le plus souvent dans des zones résidentielles et ciblent particulièrement les personnes ayant des belles voitures ou des résidences tape-à-l’œil mais aussi les retraités.

Lire la suite...

La question est : comment éviter que des cambrioleurs ne pénètrent chez soi alors même qu’on s’y trouve ? La première règle est de s’assurer que tous les accès de votre domicile soient bien fermés, même en présence des résidents, notamment la nuit. Il s’agit de verrouiller non seulement la porte d’entrée mais aussi les portes-fenêtres et fenêtres susceptibles de faire l’objet d’intrusions indésirées. On peut également envisager divers systèmes de dissuasion, comme l’installation de grille aux fenêtres, l’allumage automatique de lumières à l’extérieur ou l’indicatif de présence d’un système d’alarme. Voir que l’habitation est équipée d’un système de vidéosurveillance ou d’un système d’alarme suffit parfois à faire fuir les home-jackeurs.