Six règles à respecter en cas de cambriolage

Réagir en cas de cambriolage

Vous venez d'arriver et constatez que la serrure de votre porte d'entrée a été forcée ou qu'une fenêtre a été brisée ? Rentrer chez soi et se rendre compte que quelqu'un s'est introduit chez nous par effraction est une épreuve traumatisante face à laquelle on ne sait pas forcément d'emblée comment réagir.

Alors que faire quand on a été victime d'un cambriolage ? Comment doit-on réagir, ou ne pas réagir ? Qui doit-on appeler ? Quelles démarches doit-on effectuer sur le moment et les jours suivant l'événement ? Voici six règles essentielles pour faciliter vos démarches et gérer au mieux cette situation critique.

1/ Laissez les lieux dans l'état dans lequel vous les avez trouvés

De retour après quelques jours de vacances ou une soirée chez des amis, vous découvrez que votre porte d'entrée a été fracturée et qu'un voleur s'est introduit chez vous ; votre domicile est sens dessus dessous. Face à ce désordre et sous le coup du stress, la tentation est grande de remettre un peu d'ordre. Ne cédez pas à ce réflexe. La règle d'or en cas de cambriolage est de ne surtout pas toucher à quoi que ce soit. En effet, les malfrats peuvent avoir laisser des empreintes qui aideront les enquêteurs à les identifier, d'où l'importance de ne pas substituer vos empreintes aux leurs. Prenez sur vous, respirez, et attendez patiemment que les enquêteurs viennent relever de potentiels indices avant de reprendre les choses en main. Ce n'est pas mission facile certes, mais c'est peut-être ce qui permettra d'identifier vos malfaiteurs.

Des objets ont été cassés ? Ne les jetez pas. Prenez-les en photo et référez-en à votre assureur. Cela vous permettra d'être dédommagé plus facilement. Pensez également à réunir toutes les factures et les photos qui pourront justifier la valeur des objets qui vous ont été dérobés.

Découvrez la protection Securitas Direct 24h/24

Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection sur mesure de votre foyer.

2/ Appelez immédiatement la police ou la gendarmerie

Peut-être avez-vous découvert le cambriolage en rentrant chez vous tard le soir. Peut-être aussi que les cambrioleurs se sont introduits chez vous pendant votre sommeil. Dans tous les cas et quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit à laquelle vous constatez l'incident, composez le 17 pour entrer en contact avec les services d'urgence de la police ou de la gendarmerie. Expliquez-leur calmement la situation et décrivez simplement les dégâts visibles ou les traces de l'intrusion. Votre interlocuteur vous conseillera sur la conduite à tenir et enverra une équipe sur place pour constater la nature de l'effraction ainsi que les éventuels dégâts. Celle-ci effectuera dans le même temps les relevés nécessaires pour tâcher de retrouver rapidement le cambrioleur et vos biens. On vous renseignera également sur la marche à suivre pour porter plainte.

3/ Allez déposer plainte

Dès que possible, rendez vous à la police ou la gendarmerie afin d'enregistrer le dépôt de plainte qui sera ensuite nécessaire pour ouvrir un dossier d'incident chez votre assureur. A noter que vous avez 48 heures après la découverte de votre préjudice pour déposer plainte. Vous avez la possibilité d'enregistrer une pré-plainte en ligne pour vous assurer d'être dans les temps et accélérer le traitement de votre dossier.

Aux policiers qui enregistreront votre déposition, n'oubliez pas de demander au moins deux copies de votre dépôt de plainte : l'une sera à envoyer à votre assureur avec la déclaration écrite de vol, l'autre à expédier le cas échéant (vandalisme sur des biens immobiliers en plus du vol) à l'assureur de votre propriétaire si vous êtes locataire.

Déposer plainte rapidement, c'est aussi demander officiellement l'ouverture d'une enquête qui conduira peut-être à l'identification du coupable et à la localisation des biens dérobés.

4/ Contactez votre assurance

Vous disposez d'un délai de 48 heures maximum pour contacter votre assurance. Le plus tôt sera bien sûr le mieux. Cette formalité est fastidieuse, surtout quand on subit le choc émotionnel lié à un cambriolage, mais elle est indispensable pour obtenir réparation du préjudice subi.

Avant de contacter votre assurance

Avant de contacter votre assureur, prenez soin de lister l'ensemble des dégradations subies au niveau de votre domicile (traces d'effraction, objets brisés, preuves de vandalisme...) et d'effectuer le relevé le plus précis possible des biens qui vous manquent. Essayez également de retrouver les factures ou certificats qui permettent d'attester à la fois de leur acquisition et de leur valeur marchande, de façon à obtenir l'indemnisation la plus juste possible.

Comment contacter votre assurance

Dans un premier temps, joignez votre assureur par téléphone et voyez avec lui dans quelle mesure votre contrat assure la prise en charge des frais liés à la réparation ou à la remise en état de vos portes et issues. Vous devrez ensuite lui envoyer un courrier en recommandé A/R incluant une déclaration de cambriolage décrivant en détail les circonstances du vol ainsi que votre dépôt de plainte. Pour éviter tout litige, conservez bien un exemplaire de votre courrier.

Après avoir contacté votre assurance

Ce n'est qu'après avoir informé votre assurance de votre situation que vous pouvez faire les démarches pour réparer les surfaces endommagées. Il est certes tentant de faire appel en urgence à un serrurier pour rétablir la sécurité des accès. Il vaut cependant mieux attendre d'avoir eu contact avec votre assureur pour étudier avec lui les modalités de prise en charge financière. Une intervention de serrurier en urgence coûte rapidement cher, surtout si elle est effectuée au beau milieu de la nuit.

Si votre assureur ne dispose pas d'un numéro d'urgence accessible en pleine nuit, voyez dans quelle mesure il est possible de barrer la porte ou d'interdire l'accès à votre logement sans recourir immédiatement aux services d'un serrurier.

5/ Pensez à faire opposition

Si vous constatez que les cambrioleurs sont partis avec un chéquier, une carte bancaire ou des documents financiers, contactez au plus vite votre banque pour faire opposition. Utilisez le numéro d'urgence fourni par votre établissement financier, précisez bien qu'il s'agit d'un cambriolage et demandez-leur de bloquer tous les moyens de paiement susceptibles d'être utilisés frauduleusement.

Il est possible de faire opposition sur une carte bancaire ou un carnet de chèques à toute heure du jour ou de la nuit grâce à des numéros d'urgence réservés à ces demandes.

6/ Faites réparer et sécuriser votre porte

Il est possible que votre assureur vous envoie un serrurier pour effectuer des réparations si votre contrat d'assurance habitation le prévoit. Si ce n'est pas le cas, vous devez en appeler un en urgence. Surtout, n'oubliez pas de lui demander un constat d'effraction et prenez des photos de votre porte avant son intervention. Pour être remboursé en partie, vous devrez joindre ces preuves au dossier destiné à votre assureur.

Profitez de la venue du serrurier pour sécuriser votre porte. Pour cela, vous pouvez choisir de faire poser un verrou de porte ou une serrure en applique à 3 points par exemple.

Vous l'aurez compris, il est important de réagir vite lorsque l'on est victime d'un cambriolage. En ne paniquant pas et en suivant la bonne méthode, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour être indemnisé correctement et pour ne pas subir de nouveaux désagréments.