Comment bien sécuriser son domicile ?

Vous voulez protéger et surveiller votre lieu de vie efficacement ? Bonne initiative. Retrouvez dans cette rubrique du Mag Sécurité de Securitas Direct des informations importantes sur ce qui est légalement autorisé en matière de sécurité de son domicile ainsi que l’avantage de la télésurveillance dans le cas d’intrus les plus obstinés.

Au long de votre navigation dans l’univers de la sécurité du domicile, retrouvez également des informations sur l’importance d’une sécurité adaptée à son logement, des conseils sur le choix et l’installation d’une alarme maison efficace ainsi que des recommandations sur la meilleure façon de protéger ses proches face aux dangers du quotidien.

Lire la suite...

Sécuriser sa maison par ses propres moyens : ce qu’il est possible ou non de faire

J’ai le droit de faire électrifier ma clôture - VRAI... à certaines conditions

La pose d’une clôture pour sécuriser sa maison ne s’improvise pas. En effet, si l’article 647 du Code civil nous apprend que "tout propriétaire est libre de clôturer son terrain", il ne doit toutefois pas agir dans le but de nuire à son voisinage, ni de lui causer un trouble anormal (comme, par exemple, la construction d’une imposante clôture qui priverait totalement de vue ou d’ensoleillement votre voisin).
En ce qui concerne l’électrification d’une clôture pour protéger sa maison des intrus, des précautions supplémentaires devront être mises en œuvre :
Elle devra respecter une certaine distance vis-à-vis des propriétés voisines (fixée par le plan local d’urbanisme, consultable en mairie)
Une déclaration préalable accompagnée d’un certificat d’homologation devra être déposée à la mairie.
Sa présence devra être signalée par des panneaux placés tous les cinquante mètres maximum.
Il sera interdit de brancher ce dispositif directement sur le réseau de distribution électrique. En cas d’accident, vous seriez tenu pour responsable.

Compte tenu de ces contraintes, il est légitime de se demander si la clôture électrique constitue une protection pour la maison réellement efficace, d’autant que certains éléments comme le portail ou le portillon d’accès laisseront toujours une brèche utilisable par d’éventuels intrus.

Je peux filmer la rue devant ma maison - FAUX

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) vous interdit de filmer la maison de votre voisin ou la voie publique. En revanche, vous avez le droit de filmer l’intérieur de votre propriété et ses abords immédiats, à la condition d’en informer vos voisins, vos visiteurs et autres passants. Il est donc tout à fait légal d’intégrer une caméra de surveillance dans le périmètre de son système d’alarme pour protéger sa maison. .

J’ai le droit de posséder des armes chez moi - FAUX... à quelques très rares exceptions

Pour des raisons de sécurité publique, la détention d’armes en France fait l’objet d’une réglementation stricte. Concrètement, les armes, répertoriées en huit catégories (classées de 1 – armes dites de guerre – à 8 – armes neutralisées – ) sont soumises à des régimes différents. Mais de façon générale, si vous n’êtes ni chasseur, ni tireur sportif, vous ne pouvez acquérir d’armes létales (qui provoquent la mort). Afin de sécuriser votre maison, mieux vaut donc miser sur une protection susceptible de prévenir le cambriolage ou l’effraction. .

J’ai le droit de faire surveiller ma maison par mes voisins - VRAI

Inspiré du concept anglo-saxon "neighbourhood watch" ("surveillance de quartier"), le dispositif "Voisins Vigilants" existe en France depuis 2007. Le Service d'informations et de relations publiques des armées (SIRPA) le définit comme "un contrat moral entre gendarmes et habitants, une union autour de valeurs communes de cohésion et de respect." Son application concrète se traduit par tout signalement à la gendarmerie de quelque chose d'anormal chez un voisin absent. Le site Voisinsvigilants.org propose une plateforme et des outils aux habitants d’un quartier pour créer une communauté. Le dispositif s'accompagne également d'accessoires, comme des brochures, des autocollants et des pancartes. Ce genre d’initiatives complète très efficacement l’action d’un système d’alarme maison, dans la mesure où il contribue à dissuader les voleurs de s’intéresser à votre propriété. .

J’ai le droit d’avoir des molosses pour assurer la protection de ma maison - VRAI

Les chiens susceptibles d'être dangereux sont répartis en 2 catégories : les chiens d'attaque et les chiens de garde et de défense.
Les chiens d’attaque : issus de croisements, ils se rapprochent des pitbulls, des mastiffs et des tosa, sans toutefois en être. Leur acquisition, cession ou importation en France sont interdites depuis 2010. Pour ceux qui auraient acquis un chien d’attaque avant l'application de la réglementation sur les chiens dangereux, ils doivent détenir un permis de détention. A défaut, ils seraient considérés comme hors la loi et leur animal devrait être euthanasié.
Les chiens de garde et de défense : il s'agit des chiens de race inscrit au LOF, le Livre des Origines Français. Vous pouvez en posséder, mais sachez qu’ils sont soumis à de sévères restrictions (déclaration obligatoire en mairie, port permanent d’une laisse et d’une muselière dans les lieux publics, etc.) La présence de chiens pour protéger votre domicile n’est pas incompatible avec l’installation d’une alarme maison : veillez simplement à ce que les détecteurs de mouvements soient réglés de façon adéquate pour éviter que vos animaux ne les fassent se déclencher de façon intempestive. .

Je peux relier mon alarme directement au commissariat - FAUX

Avant de contacter la police ou à la gendarmerie, un constat d’effraction doit être effectué par un tiers. On appelle ce principe "la levée de doute". Elle peut être effectuée par un voisin ou un proche. Mais attention : cette démarche n’est pas anodine. En effet, sans formation préalable, il est extrêmement difficile de savoir si oui ou non un cambrioleur est parvenu à entrer dans un logement. Dans leur immense majorité, les malfaiteurs savent masquer leurs agissements.
Si votre logement est équipé d’une alarme couplée à une station de télésurveillance, les choses s’avèreront beaucoup plus simples. Si l'agent de télésurveillance peut effectuer la levée de doute à distance, il prévient immédiatement les forces de l’ordre. Si ce n’est pas le cas, il envoie un agent de sécurité formé à déceler les signes d’effraction chez vous afin que ce dernier opère cette levée du doute. Dès qu’il est en mesure de confirmer un cambriolage ou une intrusion, l’agent de télésurveillance peut appeler les forces de police, même si vous n’êtes pas joignable. .

Le saviez-vous ? 
En cas d’appel injustifié à la police ou à la gendarmerie, et de non levée de doute, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros.

La télésurveillance : un atout majeur pour assurer la sécurité de sa maison

Malgré vos précautions, une personne malveillante est parvenue à pénétrer chez vous en votre absence ? Il existe différents moyens de le mettre en fuite, en particulier si le système de sécurité de votre maison est relié à un centre de télésurveillance.

Comment la télésurveillance assure-t-elle la protection de votre maison ?

Relier son alarme à une station de télésurveillance permet d’assurer la protection de sa maison 24h/24. Même en votre absence, lorsque vous êtes dans l’incapacité d’agir, les agents de télésurveillance sont disponibles et réactifs en permanence en cas d’alerte. Ainsi, lorsqu’une intrusion est détectée par les agents de télésurveillance, ceux-ci se connectent au système d’interphonie de votre centrale d’alarme, écoutent ce qu’il se passe et interpellent à distance l’intrus présent. Ils informent que la maison est protégée et demandent le code d’authentification : le cambrioleur sait que sa présence est détectée et que les forces de l’ordre vont être alertées.

Protéger sa maison en mettant en fuite les cambrioleurs

Si le protégé possède un générateur de fumée, ce dernier est déclenché à distance par l’agent de télésurveillance après levée de doute. Sans visibilité, l’intrus est stoppé dans sa tentative de vol et est obligé de quitter les lieux. Rester serait également synonyme de confrontation avec les forces de l’ordre.

Comment protéger ses proches et sa maison au quotidien

La sécurité de son domicile, ce n’est pas uniquement celle de ses biens. C’est aussi protéger ses proches face aux dangers du quotidien et veiller à leur bien-être et à leur sécurité en toutes circonstancesChutes, malaises, risques de brûlures, de noyade et autres incidents nous entourent à chaque instant. Ils peuvent être plus ou moins graves… dus à maladresses, des oublis… Enfants et personnes âgées y sont particulièrement sujets. Il faut donc veiller à ce qu’une réaction rapide et adaptée soit mise en place pour y faire face efficacement si un danger survient.

Lire la suite...

Détecteur de fumée connecté, détecteur périmétrique, bouton SOS, télécommande… : les équipements dédiés à la sécurité des personnes se multiplient et s’intègrent de plus en plus au système d’alarme du domicile pour en faire un système de sécurité multirisque. Départ de fumée, intrusion, accidents du quotidien : vous veillez à la sécurité de vos enfants, de vos parents et de l’ensemble de vos proches grâce à un seul et même système connecté.

Le plus de ces nouveaux équipements ? Ils peuvent également prendre en compte la présence d’animaux de compagnie pour vous éviter les faux déclenchements et vous assurer un quotidien toujours plus serein.

Système de sécurité : tous les conseils pour une efficacité optimale

Le rôle principal d’une alarme maison est de signaler les intrusions. Ainsi, lorsque la présence d’un cambrioleur est détectée, l'alarme déclenche la sirène pour vous alerter ainsi que le voisinage et faire fuir les intrus. Mais il existe aujourd’hui plusieurs catégories de systèmes d'alarme dont les fonctionnalités offrent différentes actions protectrices et dissuasives.

Lire la suite...

C’est pour cela que l’on recommande aux personnes désirant sécuriser leur domicile de bien consulter toutes les opportunités qui s’offrent à elles et, si possible, de faire appel à un spécialiste qui saura les orienter versle type d’alarme maison qui répond réellement et pleinement à leurs besoins. L’avantage de recourir à un expert de la sécurité est qu’il saura également vous indiquerles pièces et zones à protéger en prioritéet, de manière plus générale,comment bien installer votre alarmepour que celle-ci accomplisse sa mission de protection de la meilleure façon possible.

Une sécurité adaptée au type de logement

Une sécurité efficace est une sécurité qui prend en compte à la fois la configuration du domicile et le mode de vie que vous y avez.Le premier point à prendre en compte dans tout projet de sécurisation est donc l’agencement de votre domicile : superficie, nombre de pièces, nombre d’étages, présence d’annexes, de jardin, etc. Tous ces éléments doivent être pris en compte dans votre démarche de sécurisation car ils constituent autant d’accès, de zones de passage ou de pièces contenant des objets de valeur que les intrus sont susceptibles d’emprunter ou vers lesquels ils se dirigeront.

Lire la suite...

Mais votre mode de vie,si vous êtes présents ou souvent absents, si des personnes circulent régulièrement dans votre logement en votre absence, va également impacter la façon dont vous allez devoir sécuriser votre logement si vous voulez le protéger de manière efficace. Pour une maison de vacances, inoccupée pendant de longs mois, une alarme connectée avec caméra s’avère par exemple fortement judicieux : vous êtes prévenus en cas de déclenchement d’alarme et pouvez jeter un œil sur ce qu’il se passe à tout moment.