Equipement anti-incendie : DAAF et alarme incendie

En France, un incendie se déclenche en moyenne toutes les deux minutes. Et il ne faut pas plus de trois minutes à une pièce en proie aux flammes pour voir sa température ambiante atteindre les 600°. Chaque année, ces sinistres causent la mort de 800 personnes.

Pour sécuriser sa maison contre les incendies de manière optimale, il est nécessaire de s'équiper non seulement d’un détecteur de fumée de qualité (dit aussi DAAF, détecteur autonome avertisseur de fumée), comme cela est obligatoire, mais aussi d’une alarme qui, couplée à des détecteurs de fumée, de chaleur et de monoxyde de carbone, permettra de réagir immédiatement en cas d’incident. Tour de la question dans cette rubrique du Mag Sécurité consacrée à la protection incendie.

Lire la suite...

Bien choisir son détecteur de fumée

Il existe cinq grandes familles de DAAF :

Lire la suite...

Comment installer un détecteur de fumée ?

L’installation d'un DAAF n'est pas un acte anodin. Son rôle étant de vous prévenir en cas de début d'incendie, sa mise en place doit être bien réfléchie. Ainsi, notez bien qu’il est essentiel d’installer votre détecteur de fumée à une distance d’au moins 3 mètres de tout appareil émettant de la chaleur (un halogène, une cheminée, un radiateur, une télévision, un ordinateur…). En effet, une température trop élevée est susceptible d’altérer son fonctionnement.

Par ailleurs, il est vivement recommandé de placer son détecteur de fumée dans les pièces à vivre (salon, chambre, salle à manger) en le positionnant au centre du plafond ou, à défaut, à 30 centimètres des angles formés par les murs. Évitez absolument les pièces humides tels que la salle de bain, la cuisine ou les toilettes.

Lire la suite...

Le fonctionnement du détecteur de fumée

Jusqu’au mois de mars 2015, en France, aucune réglementation n'obligeait un propriétaire à acquérir du matériel de prévention anti-incendie. Mais depuis cette date, la loi oblige la présence d’au moins un détecteur de fumée dans tous les logements. En revanche, la législation n’impose pas les détecteurs de monoxyde de carbone dans la maison.

Le détecteur de fumée se présente comme un boîtier qui fonctionne soit sur piles soit avec l’alimentation du secteur. Il est muni d’un capteur spécifique qui permet de détecter instantanément la présence de fumée. Dès qu’il y a détection, une alerte sonore est déclenchée pour avertir du danger. Le détecteur de fumée peut être relié à tout type d’alarme anti-incendie ainsi qu’à un système de vidéosurveillance.