Equipement anti-incendie : DAAF et alarme incendie

En France, un incendie se déclenche en moyenne toutes les deux minutes. Et il ne faut pas plus de trois minutes à une pièce en proie aux flammes pour voir sa température ambiante atteindre les 600°. Chaque année, ces sinistres causent la mort de 800 personnes.

Pour sécuriser sa maison contre les incendies de manière optimale, il est nécessaire de s'équiper non seulement d’un détecteur de fumée de qualité (dit aussi DAAF, détecteur autonome avertisseur de fumée), comme cela est obligatoire, mais aussi d’une alarme qui, couplée à des détecteurs de fumée, de chaleur et de monoxyde de carbone, permettra de réagir immédiatement en cas d’incident. Tour de la question dans cette rubrique du Mag Sécurité consacrée à la protection incendie.

Lire la suite...

Quel système d’alarme incendie choisir ?

S’il est obligatoire d’équiper son domicile d’un détecteur de fumée, un système de sécurité incendie s’avèrera également déterminant en cas de départ de feu. Pour bien le choisir, plusieurs critères sont à prendre en considération :

  • le type de logement dans lequel vous habitez (maison individuelle, appartement dans une copropriété...),
  • la configuration de votre domicile (présence d’un étage, d’une cave, d’un grenier etc.),
  • le volume à protéger.

Par exemple, si vous vivez en appartement, sachez que la sirène d’alarme est interdite par le règlement de la copropriété. La détection incendie devra donc être couplée à un système d'alarme non sonore.

Pour être sûr de ne pas vous tromper, n’hésitez pas à contacter nos opérateurs qui vous guideront pour bien choisir votre système anti-incendie parmi les différentes alarmes existantes sur le marché. Une alarme incendie sans fil est conseillée pour une plus grande facilité d’installation et d’usage. Il en existe un large choix parmi lesquelles les alarmes avec télésurveillance, qui constituent le dispositif de sécurité le plus efficace en matière de protection contre les incendies. Celui-ci vous permettra en effet de vous assurer l’intervention de professionnels de la sécurité, même en votre absence et même si vous êtes dans l’incapacité d’agir de là où vous êtes.

Renforcez votre système d’alarme incendie

Il existe aujourd’hui des systèmes additionnels, comme la vidéo-surveillance intégrée à votre alarme maison, qui permettent de renforcer l'efficacité des simples  détecteurs de fumée. Gardez bien à l’esprit que plus un départ de feu est détecté tôt, plus il est relativement facile à éteindre.

Toutefois, sachez que tout se joue en quelques minutes. Pour bien comprendre la vitesse à laquelle se propage un feu, il ne faut pas oublier que dans la première minute de l’incendie, un verre d'eau suffit généralement pour l’éteindre. Une fois la deuxième minute atteinte, il faut un sceau. À la troisième minute, une citerne.

Le savez-vous ?
Les normes de sécurité anti-feu sont encore plus strictes concernant les établissements recevant du public  (ERP). Un certain nombre de dispositifs de sûreté est en effet obligatoire : extincteurs, trappes de désenfumage, portes coupe-feu, éclairage de secours, plan d'évacuation, accès pompiers...

Bien choisir son détecteur de fumée

Il existe cinq grandes familles de DAAF :

Lire la suite...

  • Les détecteurs optiques qui analysent la présence de fumée par l'intermédiaire d'un capteur optique intégré.
  • Les détecteurs ioniques qui analysent la présence de fumée par l'intermédiaire d'une chambre ionisante.
  • Les détecteurs optiques linéaires qui analysent la présence de fumée par une mesure d'atténuation d'un faisceau de lumière.
  • Les détecteurs optiques multicritères qui fonctionnent sur le mode optique, couplé à un capteur thermique aidant la prise de décision de l'alarme feu.
  • Les détecteurs de fumée haute sensibilité qui analysent les tout premiers gaz de combustion par un système de comptage de particules à chambre laser.

Une seule certitude : votre choix devra se porter sur un modèle portant la marque CE et conforme à la norme européenne NF EN 14604.

La plupart de ces détecteurs disposent également d’un déclencheur manuel. Il permet d’actionner la sirène d’avertissement sans attendre que la cellule détectrice ait rempli son office, de façon à ce que les occupants du logement soient avertis plus rapidement.

Attention à ne pas confondre le détecteur de fumée et le détecteur de monoxyde de carbone, qui a vocation à signaler une concentration excessive de ce gaz toxique dans l’air. Le monoxyde de carbone (CO) ne signale pas nécessairement un départ de feu : sa présence résulte généralement d’un système de chauffage (chaudière, poêle, cheminée) dont le système d’évacuation ne fonctionne plus correctement.

Comment installer un détecteur de fumée ?

L’installation d'un DAAF n'est pas un acte anodin. Son rôle étant de vous prévenir en cas de début d'incendie, sa mise en place doit être bien réfléchie. Ainsi, notez bien qu’il est essentiel d’installer votre détecteur de fumée à une distance d’au moins 3 mètres de tout appareil émettant de la chaleur (un halogène, une cheminée, un radiateur, une télévision, un ordinateur…). En effet, une température trop élevée est susceptible d’altérer son fonctionnement.

Par ailleurs, il est vivement recommandé de placer son détecteur de fumée dans les pièces à vivre (salon, chambre, salle à manger) en le positionnant au centre du plafond ou, à défaut, à 30 centimètres des angles formés par les murs. Évitez absolument les pièces humides tels que la salle de bain, la cuisine ou les toilettes.

Lire la suite...

Un conseil : faites appel à nos spécialistes qui vous guideront pas à pas dans cette délicate opération.

Le fonctionnement du détecteur de fumée

Jusqu’au mois de mars 2015, en France, aucune réglementation n'obligeait un propriétaire à acquérir du matériel de prévention anti-incendie. Mais depuis cette date, la loi oblige la présence d’au moins un détecteur de fumée dans tous les logements. En revanche, la législation n’impose pas les détecteurs de monoxyde de carbone dans la maison.

Le détecteur de fumée se présente comme un boîtier qui fonctionne soit sur piles soit avec l’alimentation du secteur. Il est muni d’un capteur spécifique qui permet de détecter instantanément la présence de fumée. Dès qu’il y a détection, une alerte sonore est déclenchée pour avertir du danger. Le détecteur de fumée peut être relié à tout type d’alarme anti-incendie ainsi qu’à un système de vidéosurveillance.