Détecteur de fumée connecté

Descriptif
Fiche Technique

Depuis mars 2015, la "loi Morange" oblige chaque domicile à être équipé d'au moins un détecteur de fumée normé. Certifié EN 14604 et conforme à ces normes, le détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) Verisure permet de prévenir les risques d'incendie grâce à sa technologie optique.

En cas de fumée épaisse, le détecteur se déclenche et émet un son puissant (90 dB à 3 mètres) ainsi qu'un signal visuel rouge pour vous avertir, même si votre système d'alarme est désactivé.

Votre détecteur de fumée est connecté 24h/24 et 7j/7 avec le centre de télésurveillance Securitas Direct. Chaque déclenchement d'alarme est transmis à nos opérateurs, qui réagissent en moins de 30 secondes (1). En cas de danger, les pompiers sont immédiatement prévenus.

Même absent, vous bénéficiez d'une alarme incendie haute sécurité : votre maison et vos biens sont protégés contre le feu en permanence !

Retour au matériel

Type de technologie : optique (fumée opaque)

Technologie de transmission locale : radio

Fréquence(s) de transmission : 868 Mhz

Dimensions : diamètre 135 x 45 mm

Poids : 219 g

Alimentation (piles) : 2 piles 1,5 V type LR6/AA

Autonomie sur piles : 3 ans

Retour au matériel

Galerie photos Détecteur de fumée connecté

CALCULER VOTRE DEVIS ALARME

Qu'est ce qu'un détecteur à fumée ?

Les détecteurs et avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) sont de petits dispositifs de sécurité destinés à détecter les incendies et les éviter. Placés aux endroits stratégiques d'un logement ou d'un bureau, ils émettent une alarme sonore lorsqu'ils détectent de la fumée, permettant d'alerter les personnes sur les lieux.

A quoi sert un détecteur de fumée ?

Indispensables, faciles à installer et peu onéreux, ces détecteurs anti-feu sont de véritable outils de prévention incendies et permettent de sauver des vies. Surtout quant on sait qu'en France les sapeurs pompiers sont intervenus sur 300 7000 départs de feu en 2015, soit une hausse de 11%. En 2013, la ministre du logement Cécile Duflot prévoyait ainsi de diviser par deux le nombre de victimes d'incendies, domestiques.


Lire la suite...

Comment marche un détecteur de fumée ?

Il existe 2 types de détecteur de fumée, les détecteurs optiques et les détecteurs par ionisation.

  • Le détecteur de fumée optique est équipé d'une chambre optique avec une LED et une cellule photoélectrique. En temps normal, le faisceau lumineux de la LED traverse la chambre sans toucher la cellule. En cas de fumée, le faisceau est réverbéré dans tous les sens par les particules de fumée et déclenche la cellule.
  • Le détecteur de fumée par ionisation fonctionne grâce à la présence d'un matériel faiblement radioactif. Interdit en France depuis 2011, leur retrait définitif est prévu pour fin 2017.

Comment choisir son détecteur de fumée ?

Votre détecteur de fumée doit tout d'abord comporter la mention CE et être certifié NF EN 14604, cette norme anti-incendie étant obligatoire pour tous les systèmes de détection incendie commercialisés et installés en Europe.

Pour une protection encore plus efficace de votre logement, vous pouvez opter pour un détecteur de fumée connecté à un centre de télésurveillance. En cas de début d'incendie, les agents de télésurveillance vont alerter directement les pompiers. Votre logement est protégé, même quand vous n'êtes pas sur place.

Loi et obligation pour les détecteurs de fumée

Obligatoire dans tous les logements depuis mars 2015 (loi Morange), il doit être installé par le propriétaire, y compris dans les logements locatifs. Le locataire doit veiller, quand à lui, à son bon entretien (bouton test pour vérifier qu'il est en état de marche) et donc veiller à remplacer les piles quand cela est nécessaire
La loi n'impose qu'un seul détecteur par habitation, sauf dans le cas d'un logement sur plusieurs étages. Dans ce cas, il faudra prévoir au moins un détecteur de fumée par étage.
Le saviez-vous ? Les DAAF sont interdits dans les parties communes d’un immeuble d’habitation. Le risque est en effet de provoquer involontairement la venue des occupants dans ces zones où se concentrent les fumées toxiques ou de faire pénétrer ces dernières dans les habitations. Des systèmes spécifiques de protection incendie sont prévus pour ces zones (portes coupe-feu, extincteurs…).

Ou installer son détecteur de fumée

Pour être protégé efficacement des incendies, il est recommandé d'installer votre DAAF dans ou près des chambres, par exemple au niveau du couloir ou du palier qui les dessert.
Afin d'éviter des déclenchements intempestifs liés aux gaz d'échappement, aux vapeurs de cuisson ou d'humidité, il est important de ne pas les poser près de la salle de bain, de la cuisine ou du garage.
Le détecteur doit être placé au plafond (15/20 cm minimum d'une paroi) ou dans la partie supérieure du mur (15/30 cm du plafond). Une fois l'installation de votre détecteur de fumée faite, n'oubliez pas de faire parvenir à votre assurance habitation l'attestation de pose.


Masquer...